À QUI s’adressent nos services?

Nos groupes sont formés de jeunes adultes, âgés de 18 à 35 ans, Asperger ou Autistes de haut niveau de fonctionnement cognitif et social. Ces jeunes femmes et jeunes hommes ont envie de rencontrer d’autres jeunes, qui leur ressemblent et qui ont des défis semblables à relever.

Que veut dire « haut niveau de fonctionnement cognitif et social »?

  • Degré léger de difficultés;
  • Habiletés sociales permettant d’interagir en groupe sans accompagnement individuel nécessaire;
  • Habiletés de communication permettant de s’exprimer verbalement de façon claire;
  • Niveau cognitif permettant de comprendre les directives et consignes et de suivre les formations dispensées;
  • Hygiène et comportement répondant aux normes sociales;
  • Aucun problème d’agressivité ou de violence;
  • Aucun antécédent judiciaire;

IMPORTANT

*Des références de professionnels provenant du milieu scolaire, du milieu communautaire, du milieu de la santé ou du milieu du travail sont requises.

a qui

Pourquoi nos services s’adressent-ils uniquement aux jeunes adultes autistes de haut niveau de fonctionnement?

  • Les cas d’autisme étant en augmentation constante et les ressources étant limitées, les besoins des adultes autistes de haut niveau de fonctionnement cognitif et social ont longtemps été négligés. Or, leurs besoins sont différents, mais tout aussi importants que ceux des jeunes autistes moins fonctionnels;
  • Si l’on veut répondre adéquatement aux besoins d’un groupe, les membres de ce groupe doivent présenter un profil et des besoins semblables;
  • En raison de son degré léger de difficultés, notre clientèle compte plusieurs jeunes autistes diagnostiqués à l’âge adulte, qui sont à la recherche de leurs semblables et de leur « identité autiste ». On doit être sensibles à ce qu’eux et leur famille vivent à ce moment. Ils sont souvent sous le choc du diagnostic et en quête de ce que veut dire être autiste. Les personnes autistes qu’ils rencontreront durant cette période peuvent avoir un impact majeur sur l’acceptation de leur condition.
  • Convaincre de jeunes adultes autistes souvent échaudés et parfois traumatisés par de mauvaises expériences sociales, de sortir de leur isolement, est un défi majeur. Pour y arriver, nous devons leur offrir des groupes où ils se reconnaîtront, où ils auront envie de créer des liens et où ils pourront développer un sentiment d’appartenance;
  • Le niveau d’encadrement que nous offrons ne nous permet pas de recevoir des jeunes exigeant plus de soutien. Cependant, le modèle que nous avons développé pourrait être adapté à une clientèle nécessitant un soutien plus important.