Notre PROJET

LES ENJEUX

L’ÉPANOUISSEMENT ET L’INCLUSION SOCIALE DES JEUNES ADULTES AUTISTES
PASSENT PAR LEUR ÉQUILIBRE ET PAR LA SATISFACTION DE LEURS BESOINS FONDAMENTAUX

Pyramide de Maslow

Classement par ordre de priorité des besoins fondamentaux des êtres humains. Pour un développement harmonieux et équilibré, les besoins du palier inférieur doivent être satisfaits avant d’accéder au palier supérieur.

********

Le développement équilibré d’un être humain, qu’il soit autiste ou non, passe par la satisfaction de ses besoins fondamentaux. Et un développement équilibré est un préalable essentiel à sa réussite professionnelle et sociale, et à ses accomplissements.

Or, en pensant l’aide aux adultes autistes uniquement en terme d’intégration en emploi, on essaie de les jucher à la pointe de la pyramide sans tenir compte qu’il est primordial que tous leurs besoins fondamentaux soient satisfaits avant d’y arriver.

L’ÉPANOUISSEMENT ET L’INCLUSION SOCIALE DES JEUNES ADULTES AUTISTES
PASSENT PAR LA PRÉVENTION DES TROUBLES DE SANTÉ PHYSIQUE ET MENTALE

Surveillance du trouble du spectre de l'autisme au Québec

Selon le RAPPORT D’ENQUÊTE 2017 de l’Institut National de Santé Publique du Québec https://www.inspq.qc.ca/publications/2310

Les Troubles de santé mentale sont beaucoup plus élevés chez les jeunes autistes, que chez les jeunes non autistes ;

Les taux de maladies physiques sont beaucoup plus élevés chez les jeunes autistes, que chez les jeunes non autistes ;

Les taux de mortalité par suicide sont 2 fois plus élevés chez les jeunes autistes, que chez les jeunes non autistes ;

Taux de mortalité dus à d’autres causes sont 5 fois plus élevé chez les jeunes autistes, que chez les jeunes non autistes ;

Les jeunes autistes reçoivent 2 fois plus d’actes médicaux que les jeunes non autistes.

Les jeunes autistes sont beaucoup plus isolés que les jeunes non autistes.

NOTRE MODÈLE

À l’origine du modèle novateur créé par Autisme sans Limites
3 PROBLÈMES À RÉSOUDRE :

#1 : Comment répondre EFFICACEMENT aux besoins des adultes autistes de haut niveau de fonctionnement?

Par un Écosystème de programmes diversifiés, installés au cœur de la société —dans ses écoles, ses institutions, ses entreprises, ses organismes— et répondant aux besoins fondamentaux, variés et changeants des adultes autistes de haut niveau de fonctionnement.

#2 : Comment rejoindre LE PLUS GRAND NOMBRE de cette population en augmentation constante?

En créant un modèle systémique et structurant, pouvant être reproduit dans toute agglomération
urbaine où la communauté va se mobiliser pour l’implanter, ici au Québec et au Canada, ou ailleurs dans le monde..

#3 : Comment réussir à le faire AU PLUS BAS COÛT POSSIBLE pour les familles et pour les gouvernements ?

En basant notre modèle sur le partenariat. C’est-à-dire en faisant soutenir les programmes par un Regroupement d’institutions-phares et d’acteurs-clés provenant de tous les secteurs névralgiques de La société, de façon à ce que les coûts et la responsabilité du soutien des adultes autistes de haut Niveau soient partagés par l’ensemble de la communauté.

L’Écosystème d’AUTISME SANS LIMITES

Un modèle de soutien novateur des adultes autistes de haut niveau de fonctionnement

Ça prend tout un village pour élever un enfant

Santé et Services Sociaux-QUÉBEC

Municipalité

Milieu des affaires

Milieu de l’autisme
(Familles, adultes autistes, professionnels, chercheurs, organisations)

Jeunes adultes non-autistes et Aînés

Gouvernement fédéral-CANADA

Éducation-QUÉBEC

Travail et Emploi-QUÉBEC

Milieu culturel

Milieu communautaire

QU’EST-CE QUI DISTINGUE LE MODÈLE D’AUTISME SANS LIMITES?

 C’est une VISION GLOBALE du soutien des jeunes adultes autistes :

    • Notre Écosystème vise à RÉPONDRE À L’ENSEMBLE DES BESOINS de la personne;

    • On travaille en PRÉVENTION;

    • On encourage L’ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ à soutenir les adultes autistes;

    • C’est un MODÈLE systémique et structurant pouvant être reproduit;

    • L’Écosystème produit une SYNERGIE dont chacun des éléments renforce l’efficacité des autres et
contribue au succès de l’ensemble.

 On implique des institutions-phares et des acteurs-clés de toute la communauté, ainsi :

    • ON RESPONSABILISE toute la société dans le soutien des adultes autistes;

    • ON FAIT PARTAGER LES COÛTS du soutien des adultes autistes par toute la collectivité, favorisantainsi la pérennité du modèle;

    • ON AUGMENTE L’EFFICACITÉ des programmes et de notre action auprès des jeunes autistes;

    • Les JEUNES ADULTES AUTISTES sont impliqués dans l’orientation et le développement du modèle et des programmes.

 On intègre de jeunes étudiants universitaires bénévoles non autistes aux groupes, ainsi :

    • On motive les jeunes autistes à sortir de leur isolement;

    • On contribue à diminuer la « dynamique autiste » des groupes;

    • On favorise l’acquisition d’habiletés sociales et de communication, et des comportements sociaux correspondant aux normes sociales;

    • On fournit aux jeunes autistes des modèles de jeunes inspirants et allumés, susceptible d’exercer une influence positive sur eux;

    • On fournit une expérience formatrice exceptionnelle aux futurs professionnels de l’autisme et autres étudiants;

    • On sensibilise les uns à la réalité des autres.

 On installe nos milieux et programmes en plein cœur de la société (écoles, institutions,
entreprises, organismes), ainsi :

    • On inclut de facto l’adulte autiste dans sa société;

    • On multiplie les occasions de rencontres avec les gens de la communauté, favorisant du même
coup les opportunités pour les jeunes autistes et la sensibilisation de la population à leur réalité;

A MODEL THAT COULD BE REPLICATED ELSEWHERE

Once validated, the ASL model could be replicated in any urban setting, in Quebec or elsewhere, with the community coming together to implement it. This will allow to:

  • Offer services where they are needed
  • Empower the community to collectively support autistic adults
  • Have the entire community share the costs related to supporting autistic adults.

The model could also be adapted for other groups of people who have similar needs and challenges.