Menu

Jean-Charles Grellier nous parle d’inclusion sociale grâce à l’activité physique

Autisme sans limites a été très heureux d’accueillir au LOFT, Jean-Charles Grellier, kinésiologue reconnu au Canada et en Europe, spécialisé en Activité Physique Adaptée. Ce fut l’occasion pour nos participants de mieux distinguer l’activité physique, l’exercice physique et le sport.

« Tout le monde est capable de bouger »

C’est le message fort que Jean-Charles Grellier nous a partagé. Le vélo, la marche à pied sont par exemple deux activités physiques que nous pouvons mettre en place dans notre quotidien. Alors régulièrement, au lieu de prendre les transports en commun ou bien la voiture pour des petits trajets ou pour se rendre au travail, il nous recommande de marcher un peu ou de pédaler.

« Le plus important c’est d’avoir une routine précise, sans objectif impossible et surtout pratiquer une activité physique que nous apprécions, qui nous fait plaisir »

Jean-Charles Grellier a pour mission d’améliorer la condition physique des jeunes autistes et les aider à s’adapter à leur environnement, par le biais de l’activité physique sur un rythme régulier. 

« La nourriture du cerveau c’est l’activité physique. »

Notre société est devenue de plus en plus sédentaire. De plus, l’isolement des jeunes autistes est plus élevé que chez les jeunes non autistes. Plus que jamais l’activité physique est essentielle pour une bonne santé physique et mentale et ses effets sont favorables :

  • Au quotidien bouger permet de se sentir moins fatigué, d’être plus à l’écoute et disponible auprès de son entourage et surtout améliore nos capacités au travail.
  • Sur le long terme, être actif permet de lutter contre les maladies chroniques et permet de ralentir le vieillissement. Elle réduit considérablement les risques de cholestérol, de problème cardiovasculaire ou d’obésité. 

Nos participants ont eu la chance de pouvoir poser des nombreuses questions les concernant et d’obtenir des réponses qu’ils pourront mettre en pratique dans leur nouvelle routine quotidienne.

Autisme sans limites est fier d’offrir à nos participants des programmes diversifiés et adaptés à leurs besoins, entre autres des activités en plein air, de randonnée, de yoga et toutes autres activités physiques collectives et de plaisirs.

Qu’est-ce qu’un kinésiologue ?

D’après la fédération des kinésiologues du Québec (FKQ) « Le kinésiologue est le professionnel de la santé, spécialiste de l’activité physique, qui utilise le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance. »

Biographie de Jean-Charles Grellier

Ancien athlète de niveau national, Jean-Charles Grellier possède de multiples expériences comme intervenant, enseignant et clinicien. Il fut entre autres chargé de cours au département des sciences de l’activité physique de l’UQÀM, accompagnateur à Autisme Montréal. Spécialiste et avant-gardiste, il lance son entreprise en 2012 pour la cause de l’autisme.

Découvrez le travail de Jean-Charles Grellier sur sa page Facebook : Autisme et Activité Physique – Jean-Charles Grellier

Partager

Articles récents

Autisme sans limites - En route vers lautonomie

L’importance de prendre soin de soi

Parce que nous n’avons pas une deuxième occasion de faire une première bonne impression, le 16 novembre dernier, dans le cadre du programme En route vers l’autonomie, nos participants ont eu l’honneur de se rendre chez le barbier et d’assister à un atelier de cosmétiques. Une première visite chez le […]
Lire la suite

Autisme sans limites présente son rapport d’activités 21-22

Lors de son assemblée générale annuelle le 21 septembre 2022 dernier, Autisme sans limites a présenté son rapport annuel 2021-2022. Nous sommes fiers d’avoir permis à près de 100 jeunes adultes autistes de haut niveau de fonctionnement de s’épanouir pleinement. À travers notre modèle novateur et une programmation riche et […]
Lire la suite

Autisme sans limites accueille Mathieu Normandeau et David Beauchamp dans l’équipe de direction

Autisme sans limites (ASL) est heureux d’annoncer l’arrivée de Mathieu Normandeau au poste de directeur des programmes et services ainsi que d’accueillir David Beauchamp comme directeur du développement philanthropique.
Lire la suite